Xi Jinping ordonne à l’armée chinoise de se « préparer à la guerre » d’une minute à l’autre

Par Cathy He
5 janvier 2021
Mis à jour: 7 janvier 2021

Le leader chinois Xi Jinping a ordonné à l’armée du régime de se concentrer sur la « préparation de la guerre », alors que Pékin cherche à se faire remarquer en 2021, l’année marquant le 100e anniversaire de la fondation du Parti communiste chinois (PCC).

Comme premier ordre de l’année, Xi a annoncé aux forces armées d’intensifier l’entraînement militaire. En tant que président de la Commission militaire centrale (CMC) du régime, Xi est à la tête de l’Armée populaire de libération (APL), les forces armées du PCC.

Il a ordonné à l’APL de « se concentrer sur la préparation de la guerre et l’approfondissement de la transformation dans l’entraînement militaire, construire un nouveau type de système d’entraînement militaire et améliorer de manière globale le niveau de l’entraînement au combat et la capacité à l’emporter », selon l’agence de presse d’État chinoise Xinhua.

Cette ordonnance fait suite à l’escalade des confrontations militaires du PCC dans plusieurs régions l’année dernière, notamment à la frontière entre l’Inde et la Chine, dans le détroit de Taïwan et dans la mer de Chine méridionale.

Xi a également souligné le rôle de la technologie dans la formation militaire et le combat, décrivant la science et la technologie comme une « notion fondamentale de l’efficacité au combat ».

Le régime chinois s’est lancé dans un plan agressif de modernisation militaire afin de défier la domination des forces armées américaines. Il a multiplié par dix environ les dépenses militaires au cours des 20 dernières années.

En 2020, le budget de la défense déclaré par Pékin s’élevait à 178 milliards de dollars, soit environ un quart des dépenses du budget de la défense américaine cette année-là, bien que les experts estiment que le montant était beaucoup plus élevé. Selon un rapport de mars 2020, les dépenses militaires du PCC représentent 87 % du budget de la défense des États-Unis.

Le PCC utilise également une stratégie de « fusion civilo-militaire » pour exploiter les développements technologiques du secteur privé afin d’alimenter sa modernisation militaire. L’administration américaine a bloqué les visas des étudiants chinois de troisième cycle liés à des institutions qui soutiennent cette stratégie, afin de se prémunir contre le transfert de technologies américaines vers Pékin. Le président Donald Trump a également interdit les investissements américains dans une série d’entreprises chinoises qui soutiennent leur armée, cette mesure devant entrer en vigueur plus tard ce mois-ci, bloquant ainsi les capitaux américains pour financer le développement militaire du PCC.

Xi a conclu que l’APL doit « appliquer résolument » les instructions de l’organe décisionnel supérieur au sein du CMC, et « faire avancer l’esprit de combat sans craindre les difficultés ou la mort ».

En octobre 2020, Xi a dit aux marins du pays de concentrer « tous [leurs] esprits et leur énergie à préparer la guerre ». Plus tard, l’organe décisionnel supérieur du PCC s’est réuni et a discuté de la « préparation à la guerre en intégrant le travail politique dans tous les maillons [de la chaîne de commandement] de l’efficacité au combat ».

Li Linyi, un commentateur chinois basé aux États-Unis, a déclaré à l’époque que ces remarques étaient plus rhétoriques qu’autre chose.

« L’objectif de la propagande de guerre très médiatisée est de faire pression sur Taïwan et les États-Unis. C’est tout. En même temps, il[le PCC] doit satisfaire les sentiments nationalistes intérieurs », a-t-il déclaré.

L’année dernière, le régime chinois a fortement augmenté la pression sur Taïwan en intensifiant les activités militaires dans le détroit de Taïwan. Le PCC considère l’île autonome comme faisant partie de son territoire et n’a jamais exclu de recourir à la force pour la placer sous le contrôle du Parti.

Les États-Unis, quant à eux, ont renforcé leur collaboration avec Taïwan. L’année dernière, ils ont approuvé plusieurs ventes d’armes importantes à Taïwan et ont approfondi leurs engagements diplomatiques avec l’île.

Focus sur la Chine – Chine en 2020 : Dissimulation de la pandémie


Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Faire un don à Epoch Times

Soutenez le journalisme honnête

RECOMMANDÉ