Xi préconise de renforcer l’image du PCC dans les médias mondiaux

Par Dorothy Li
4 juin 2021
Mis à jour: 4 juin 2021

Alors que la pression internationale contre la Chine s’intensifie, le dirigeant chinois Xi Jinping encourage vivement une campagne médiatique visant à améliorer l’image du Parti communiste chinois (PCC) dans la communauté internationale.

Lors d’une réunion de haut niveau avec le Comité central du PCC lundi, Xi a appelé les responsables du PCC et les médias contrôlés par l’État à « bien raconter l’histoire de la Chine » afin que les « esprits et l’idéologie » qui se cachent derrière les histoires en Chine puissent être affichés comme « le récit et l’interprétation du Parti communiste chinois », selon l’agence de presse étatique Xinhua.

Xi Jinping a souligné que les médias chinois devaient « faire de gros efforts » pour améliorer leur capacité à avoir un impact sur les autres pays et que leur voix devait refléter « la force et le statut international de la Chine », selon Xinhua.

Pékin a récemment connu des revers diplomatiques. Lors de la réunion, Xi a encouragé les autres dirigeants du Parti à obtenir davantage d’alliés pour la Chine par le biais de divers canaux tels que les experts internationaux et les médias étrangers. Xinhua a cité Xi comme ayant déclaré : « Nous devrions utiliser pleinement les experts de haut niveau, en nous exprimant lors des grandes conférences et forums internationaux, les grands médias étrangers, etc. »

Au cours du week-end, la Nouvelle-Zélande et l’Australie sont apparues comme un front uni pour contrer le régime chinois en publiant une déclaration commune détaillée après leur sommet annuel des dirigeants à Queenstown, en Nouvelle-Zélande.

Dans cette déclaration commune, le Premier ministre australien, Scott Morrison, et le Premier ministre néo-zélandais, Jacinda Ardern, ont exprimé leur « profonde inquiétude face aux développements qui limitent les droits et libertés des habitants de Hong Kong » et leurs « graves préoccupations quant à la situation des droits de l’homme » au Xinjiang.

Pékin a dénoncé leurs critiques.

Entre-temps, les derniers rapports des médias grand public concernant la pandémie de Covid-19 suggèrent que l’origine du virus du PCC pourrait être liée au laboratoire de haute sécurité de Chine, l’Institut de virologie de Wuhan (WIV). Ce laboratoire se trouve à quelques kilomètres du marché humide de Huanan dans la ville de Wuhan, dans la province du Hubei, où le premier groupe d’infections est apparu en décembre 2019.

Le président américain Joe Biden a déclaré le 26 mai qu’il souhaitait que la communauté du renseignement américaine produise un rapport sur les origines du virus dans les 90 jours.

L’Australie a également fait pression pour qu’une enquête soit menée sur les origines du virus.

Hu Ping, expert de la Chine et commentateur politique basé aux États-Unis, a exprimé son point de vue sur la campagne médiatique de Pékin dans une interview accordée à l’édition en langue chinoise d’Epoch Times mardi.

En réponse à la récente attitude hostile des pays démocratiques, l’espoir de Xi de créer une image « digne de confiance, aimable et respectable » du PCC est « vain », a déclaré Hu Ping, car « le problème réside dans ses actions ».

Les instructions de Xi sur le renforcement de l’image du PCC laissent penser que Pékin tente de modérer son agressivité, a déclaré Hu Ping.

Il suppose que le régime utilisera ses médias pour faire comprendre au monde que la Chine n’est pas un ennemi. Toutefois, M. Hu prévient que cela pourrait n’être qu’une tactique pour tromper la communauté internationale.

Il a ajouté que les gens ne peuvent voir la véritable signification du récit stratégique de Xi que s’ils comprennent comment le PCC fonctionne réellement en tant que régime autoritaire.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ