Yonne : ils vont traverser la France sans argent ni voiture pour recréer du lien social, ne comptant que sur la sympathie des gens

Par Nathalie Dieul
9 juin 2021
Mis à jour: 9 juin 2021

Nicolas, 38 ans, est atteint de sclérose en plaques, mais cela ne l’a pas empêché d’imaginer un périple pimenté avec son filleul Tom âgé de 17 ans. Ensemble, ils vont parcourir les 835 km qui séparent Mont-Saint-Sulpice dans l’Yonne et Espelette dans les Pyrénées-Atlantiques, le tout en auto-stop et sans argent, afin de porter un message d’espoir.

Tout est parti d’une blague, puis l’idée a germé. « Nous voulions faire un périple ensemble mais faire un simple voyage n’était pas à la hauteur de notre ambition », explique le duo sur sa page Instagram Les vagabonds de Bourgogne. Bora Bora étant « dépassé et un peu hors budget », ils ont décidé de « pimenter ce projet » en choisissant Espelette comme destination.

Le choix de partir sans argent, comptant uniquement « sur la sympathie des gens pour avancer, nous héberger et nous nourrir », comme l’a expliqué Nicolas à France 3, a été fait en prenant en considération le contexte de cette période particulière. « Réaliser un voyage avec tout le confort ne collait pas avec cette année 2020 si inconfortable », indique le duo parrain-filleul. « Nous voulions retisser des liens avec les gens sans barrière (hormis quelques gestes). »

« On veut se prouver que les gens ne sont pas totalement paranos avec le virus et que certains continuent à accueillir des inconnus », précise Nicolas.

Leur aventure comporte aussi d’autres aspects : renforcer le lien filleul-parrain, déjà fort, mais il s’agit aussi d’un défi contre la maladie pour le trentenaire qui est « chargé d’un combo médical improbable ». Non seulement il a reçu un diagnostic de sclérose en plaques en 2008, mais également celui d’un cancer des intestins en 2015. Pendant tout le périple, il devra prendre chaque jour son traitement pour la sclérose par piqûre.

Le départ est prévu le 10 juillet prochain, après le passage de l’épreuve de français du bac pour Tom. Ils emporteront seulement un sac à dos, un sac de couchage et des chaussures de randonnées ainsi que le matériel pour filmer leur expérience. Le duo pense arriver à destination aux alentours vers le 20 juillet.

Pour se préparer, Nicolas et Tom ont vécu trois aventures tests au cours des derniers mois : l’une pour expérimenter une journée d’auto-stop entre Mont-Saint-Sulpice et Auxerre (une vingtaine de kilomètres) juste avant le dernier confinement, l’autre pour trouver quelqu’un qui accepte de les nourrir pour le repas du midi, et la troisième pour trouver un toit pour la nuit.

« À chaque fois qu’on est rentrés d’une journée, on était comblés de joie. À chaque fois, l’expérience a été plus forte que celle d’avant », raconte Tom, très motivé par le projet.

Si vous habitez dans la zone située entre Mont-Saint-Sulpice et Espelette et que vous désirez les aider dans leur périple en les nourrissant ou en les hébergeant, contactez-les via leur page Instagram.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ