Yonne : une centaine de caravanes des gens du voyage envahissent le terrain de football d’un village

Par Séraphin Parmentier
5 août 2020
Mis à jour: 5 août 2020

Refusés de l’aire de grand passage de Sens faute d’avoir respecté les procédures en vigueur, près de 300 gens du voyage se sont installés illégalement dans un village avoisinant.

Le dimanche 2 août, vers 15 h, une centaine de caravanes des gens du voyage se sont installées illégalement sur le terrain de football de Courtois-sur-Yonne, une commune d’environ 700 habitants située à quelques kilomètres au nord de Sens.

Selon France Bleu, ils auraient bloqué le village afin d’empêcher les forces de l’ordre de s’opposer à leur installation sauvage sur le terrain.

Arrivés de Troyes (Aube), les gens du voyage, qui seraient au nombre de 300, comptent rester environ un mois dans la région avant de poursuivre leur route vers Gien (Loiret).

Si une aire de grand passage capable d’accueillir plusieurs centaines de caravanes existe à Sens depuis 2013, les gens du voyage n’auraient pas été autorisés à s’y établir le dimanche 2 août.

D’après Éric Berthault, le maire de Courtois-sur-Yonne, ils n’auraient pas respecté les procédures en vigueur et auraient « débarqué » sur l’aire de grand passage « du jour au lendemain », sans réservation préalable. Celle-ci n’était donc pas prête pour les accueillir et le sous-préfet de Sens n’avait aucune autre solution à proposer.

« Les services de la communauté d’agglomération de Sens sont en train de préparer l’aire de grand passage du Sénonais pour les accueillir dès dimanche [le 9 août, ndlr] », précise l’édile.

L’un des membres de la communauté des gens du voyage aurait assuré à M. Berthault que les caravanes disparaîtraient du village de Courtois-sur-Yonne dès dimanche prochain.

 

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ