Yvelines : elle abandonne son bébé dans la rue pour responsabiliser le père de l’enfant qui « n’assumerait pas son rôle »

Par Séraphin Parmentier
12 septembre 2019 Mis à jour: 12 septembre 2019

Appréhendée par les policiers, la mère du nourrisson a expliqué qu’elle ne parvenait plus à assumer la responsabilité des trois enfants qui vivent sous son toit.  

Les faits ont eu lieu le 10 septembre en fin d’après-midi à Montigny-le-Bretonneux. Vers 18 heures, un employé du Café du Marché appelle la police pour signaler qu’une femme vient d’abandonner son bébé de 5 mois devant l’établissement établi place Étienne Marcel.

« Elle a abandonné son gamin dans la poussette devant le bar. J’ai appelé la police mais comme cette dame est connue dans le quartier, des femmes ont pris le bébé dans leurs bras. On lui a donné à boire et il a été calmé en attendant la police », confirme un employé du Café du Marché dans les colonnes du Parisien.

Les forces de l’ordre arrivent sur les lieux avant que le père de l’enfant ne se présente à son tour. Il explique alors que la mère du nourrisson, avec laquelle il ne vit pas, vient de l’appeler pour lui dire que son fils se trouvait seul dans sa poussette en bas de chez lui. En colère, elle aurait déclaré au père qu’il était temps « qu’il s’en occupe enfin ».

« Elle estime qu’elle est dans son bon droit »

Après avoir remis l’enfant à son géniteur, les policiers se rendent au domicile de la mère qui réside à Trappes. Sur place, ils découvrent deux enfants âgés de deux et sept ans qui sont sous la garde des voisins.

La mère rentre quelques minutes plus tard et s’étonne de la présence des agents, considérant qu’elle est victime d’une injustice.

« Elle estime qu’elle est dans son bon droit et prend à partie les fonctionnaires dans la mesure où elle estime que le père de son bébé, et aussi de son autre garçon âgé de deux ans, n’assumerait pas son rôle de père », a confié une source proche de l’affaire aux journalistes du Parisien.

« C’est une attitude irresponsable. Ce bébé aurait pu être enlevé ou blessé. Mais fort heureusement, il est en parfaite santé », observe une autre source proche du dossier.

Déterminer si les trois enfants sont en sécurité

Emmenée au commissariat de Trappes, la mère de 35 ans a été placée en garde à vue pour « délaissement de mineur ». Pendant son audition par les enquêteurs, elle a déclaré souffrir de dépression en expliquant qu’elle ne parvenait plus à assumer seule la responsabilité des trois enfants.

Elle a également assuré qu’elle avait remis le bébé à son père devant le Café du Commerce avant que celui-ci ne quitte les lieux dans la foulée. Les policiers ont décidé de prolonger sa garde à vue de 24 heures afin qu’elle puisse faire l’objet d’un examen par un psychiatre.

Une confrontation doit désormais être organisée entre les deux parents et le parquet de Versailles va étudier le fonctionnement de la famille pour déterminer si les enfants y sont en sécurité.

RECOMMANDÉ