Yvelines : elle part « s’amuser avec des copains » et laisse sa fille de quatre ans errer seule dans les rues

Par Séraphin Parmentier
17 août 2019 Mis à jour: 17 août 2019

Une patrouille de police a recueilli la fillette après qu’une habitante du quartier où elle déambulait pieds nus a donné l’alerte.

Dans la soirée du jeudi 15 août, une petite fille de quatre ans a été découverte en train d’errer pieds nus dans les rues de Bois-d’Arcy. C’est une habitante du quartier qui a prévenu la police après avoir aperçu la fillette.

Après avoir interrogé les riverains pour tenter de retrouver les parents de l’enfant, sans succès, les policiers conduiront la petite fille au commissariat de Fontenay-le-Fleury, puis à l’hôpital en attendant que sa famille se manifeste. Vers 21 heures, sans nouvelles des parents, les fonctionnaires finiront par prévenir l’Aide sociale à l’enfance (ASE) afin de placer la fillette dans un foyer d’accueil.

Sur les coups de 2 heures du matin, la mère de l’enfant appellera enfin le commissariat « pas pour signaler la disparition de sa fille de quatre ans », dont elle avait été mise au courant, « mais pour se plaindre », écrit Le Parisien.

Selon la jeune femme, les policiers n’avaient en effet aucune raison d’emmener son enfant qu’elle avait laissé jouer dans la rue tandis qu’elle était partie « s’amuser avec des copains ».

« Les gens font n’importe quoi »

Si la mère de l’enfant, une demandeuse d’asile de 21 ans résidant dans un hôtel des Mureaux, a été laissée libre à la suite de son coup de fil tardif, elle a été convoquée au commissariat dès le vendredi matin où elle a finalement été placée en garde à vue pour « délaissement parental ».

« C’est complètement inconscient de laisser une enfant de cet âge sans surveillance. Elle aurait pu se noyer », a déclaré aux journalistes du Parisien un retraité qui promenait son chien dans le quartier. La zone où la fillette a été retrouvée est en effet traversée par une pièce d’eau.

« Il y a quelques semaines, déjà, un couple avait laissé des petits enfermés dans une voiture sous la canicule. Les gens font n’importe quoi », poursuit le retraité.

Pendant sa garde à vue, la mère de l’enfant est revenue sur ses déclarations initiales, assurant qu’elle n’avait pas laissé sa fille seule mais qu’elle l’avait confiée à un ami. Celui-ci a démenti. Il devrait être confronté à la jeune femme ce samedi.

RECOMMANDÉ