Yvelines : un cousin d’Adama Traoré meurt noyé après une course-poursuite avec la police

Par Séraphin Parmentier
15 septembre 2020
Mis à jour: 15 septembre 2020

Selon la police, l’homme, âgé de 35 ans et père de deux enfants, se serait noyé après avoir plongé dans la Seine pour tenter d’échapper aux forces de l’ordre. Une version à laquelle la sœur du défunt à d’ores et déjà déclaré qu’elle ne croyait pas.

Les faits se sont déroulés dans la nuit du dimanche 13 au lundi 14 septembre. Aux alentours de 23 h, un riverain du square Montferrand à Marly-le-Roi – une commune d’environ 16 000 habitants établie à une vingtaine de kilomètres à l’ouest de Paris –aperçoit des individus en train de tourner autour d’une moto.

Leur comportement lui semble suspect et il décide de prévenir la police. Une fois sur les lieux, les agents de la Brigade anticriminalité (BAC) avisent un groupe occupé à charger un deux-roues dans une camionnette, rapportent les journalistes du Parisien.

Le véhicule est ensuite repéré sur la commune de Port-Marly et une course-poursuite s’engage avec les forces de l’ordre. La camionnette finit par s’arrêter route de Versailles et le conducteur s’extrait de l’habitacle avant de fuir à pied, empruntant la passerelle conduisant sur l’île de la Loge.

En inspectant le fourgon abandonné, les policiers découvrent « deux motos volées », précise Le Parisien.

Les fonctionnaires partent ensuite à la recherche du conducteur de la camionnette, qui se trouve toujours sur l’île de la Loge, à proximité des locaux de l’association Emmaüs.

Sans issue, l’individu aurait alors plongé dans la Seine afin d’éviter l’arrestation selon la police. Après avoir nagé en direction de la berge, il aurait essayé de faire demi-tour mais aurait coulé.

L’homme ayant péri noyé est un cousin d’Adama et Assa Traoré

Un policier affirme avoir plongé à son tour dans le fleuve afin de ramener le suspect sur la berge. Une fois l’individu sur la terre ferme, les agents lui auraient fait un massage cardiaque pour tenter de le ranimer, sans succès. Malgré leurs efforts, les pompiers et le Samu n’y parviendront pas non plus.

Une enquête pour recherche des causes de la mort a été ouverte. Elle a été confiée à l’Inspection générale de la police nationale (IGPN). La sûreté urbaine de Saint-Germain-en-Laye a également été saisie concernant l’affaire du vol présumé des deux motos découvertes dans le fourgon.

La sœur du défunt remet en cause la version des policiers

Le lundi 14 septembre, le collectif La Vérité pour Adama a diffusé plusieurs vidéos sur les réseaux sociaux concernant l’affaire. Le comité explique que l’homme décédé la veille est un cousin d’Assa Traoré. Âgé de 35 ans et prénommé Mahamadou, il était père de deux enfants.

Dans l’un des vidéos diffusée, Kangne, la sœur du trentenaire, affirme ne pas adhérer à la version des faits délivrée par la police.

« L’IGPN est venu ce matin à 11 h chez mes parents pour nous annoncer son décès. D’après eux, il aurait été pris en chasse par la police et aurait tenté de fuir avant de se jeter dans la scène. Je ne crois pas trop à cette thèse parce que mon frère a 35 ans, il a deux enfants, c’est un père de famille responsable. Je ne crois pas du tout que mon frère se soit jeté à l’eau. Nous voulons essayer de rétablir la vérité », a-t-elle expliqué avec Assa Traoré à ses côtés.

Si l’enquête vient à peine de commencer, la sœur du défunt a d’ores et déjà lancé un appel à témoins afin de recueillir des éléments sur les évènements qui se sont déroulés dans la nuit du 13 au 14 septembre. Elle a également sollicité les services d’un avocat.

« C’est un appel à témoins très important, car nous avons uniquement les informations de la police, qui a tout de suite communiqué dans Le Parisien et qui a criminalisé Mahamadou et ça, c’est intolérable. La famille n’acceptera pas. Aujourd’hui, Me Yassine Bouzrou [déjà en charge des intérêts de la famille d’Assa Traoré dans le cadre de l’affaire Adama, ndlr] est en charge de l’affaire […] », conclut Assa Traoré.

FOCUS SUR LA CHINE – 3 typhons détruisent les cultures dans le Nord-Est, en 2 semaines

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ